Centre Inffo : célébration des 50 ans de la loi Delors les 30/11 et 01/12/2021 (en ligne)

Mardi 30 novembre 2021 au mercredi 01 décembre 2021
En ligne
par CENTRE INFFO
Centre Inffo : célébration des 50 ans de la loi Delors les 30/11 et 01/12/2021 (en ligne)
Centre Inffo : célébration des 50 ans de la loi Delors les 30/11 et 01/12/2021 (en ligne)

• Observer les continuités et les innovations entre la loi Delors du 16/07/1971 et celle du 05/09/2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel;

• Identifier les prochains défis à relever ;

Tels sont les objectifs des deux journées de débats organisées par Centre Inffo les 30/11 et 01/12/2021 pour les acteurs de la formation professionnelle, à l’occasion des 50 ans de loi Delors. Plus de 1.500 personnes y sont attendues.

L’événement, sur inscription et gratuit, proposera cinq tables rondes retransmises en direct et une vingtaine d’ateliers à suivre en distanciel, organisés par des partenaires de la structure.

L’ouverture sera assurée par Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, le 30/11/2021.

Les cinq tables rondes du 30/11/2021 :

  • 1971-2021 - La place de la négociation collective dans les 15 dernières réformes de la formation professionnelle. Et la prochaine ?
  • Impact de la loi Avenir professionnel : des 49 propositions des partenaires sociaux à un prochain ANI en 2021 ?
  • 1971-2021 - De la « nouvelle société » à une « société de compétences » ?
  • 50 ans de réformes… Quelles (r)évolutions pédagogiques ? Quels engagements et responsabilités de l’écosystème des compétences ?
  • De la loi Delors à la PFUE 2022, quelle impulsion de l’Europe pour la formation ?

Inscription

Les intervenants :

Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion ;

François Bonneau, président de la Commission éducation, formation et emploi de Régions de France ;

Mara Brugia, directrice générale adjointe du Cedefop ;

Philippe Carré, professeur émérite à l’Université Paris Nanterre ;

Maryse Dumas, membre du bureau de l’Institut CGT d’histoire sociale ;

Jean Arthuis, président de l’association Euro APP Mobility.