Tech

« Les CSE s’adaptent à la culture digitale de l’instantanée » Arnaud Bauwens / ProwebCE

Par Agnès Redon | le | Logiciels

Spécialisé dans l’accompagnement des CSE avec 13 000 clients en France, ProwebCE a intégré le groupe Edenred, leader mondial et français des solutions d’argent fléché, en 2018. Editeur de logiciel, ProwebCE offre également des solutions de communication aux CSE et exploite un site de e-commerce pour des prestations de voyages, de culture et de chèques-cadeaux digitalisés.

Observateur privilégié de l'évolution des attentes des CSE, Arnaud Bauwens évoque les transformations en cours.

Arnaud Bauwens, directeur de ProwebCE - © D.R.
Arnaud Bauwens, directeur de ProwebCE - © D.R.

Quelle est la situation des CSE aujourd’hui alors que nous vivons la 5e vague de la crise de la Covid ? Quelles sont leurs attentes ?

La situation actuelle n’est pas comparable avec celle de l’année dernière, où les activités de loisirs, de spectacles ou de colonies de vacances étaient fermées. Avec le budget dont disposent les CSE sur les activités sociales et culturelles, ils peuvent subventionner et participer aux activités de loisirs de leurs collaborateurs. Même si la digitalisation des offres avait commencé bien avant la crise sanitaire, depuis un an, les demandes de transformation digitale se sont accélérées, notamment sur l’utilisation croissante des applications, sur l’accompagnement quotidien de leur site internet, sur leur newsletter, le e-commerce et les chèques cadeaux digitalisés.

Le CSE étant un reflet de l’entreprise, la digitalisation s’est imposée sur tout le marché.

Trois ans après la transformation des premiers CE en CSE, quelles ont été les conséquences de cette évolution pour vous ?

Nous constatons un rajeunissement des élus de CSE.

Nous constatons un rajeunissement des élus de CSE. C’est une bonne chose car cela dénote une forte implication dans l’entreprise. Ces élus, plus jeunes, sont aussi de plus en plus sensibles aux enjeux du digital.

Par ailleurs, ce passage aux CSE a changé le rythme : désormais, les élections ont lieu aux mêmes dates et cela change un peu notre organisation, la façon d’aborder notre marché.

Quelles sont les nouvelles attentes des CSE ? 

Les CSE ont besoin d’un accompagnement dans leur campagne de communication digitale. Cependant, il n’est pas toujours facile, pour les élus de CSE qui ne maîtrisent pas forcément les outils, d'élaborer une bonne communication. Leur temps est limité et les compétences en communication peuvent être éloignées de leur métier. C’est d’ailleurs pour cela que nous nous sommes dotés d’une agence de communication dédiée aux élus de CSE, qui les aide notamment dans la gestion des outils. En raison du télétravail, la digitalisation de la communication est le besoin qui a rencontré un franc succès en 2021.

Quels besoins n’intéressent plus ou ont disparu ?

Je ne crois pas que des besoins aient disparu. En revanche, certains protocoles ont été digitalisés pour améliorer l’expérience utilisateur. Grâce à la dématérialisation, ils n’ont plus forcément besoin de récupérer leurs tickets de cinéma ou leurs chèques vacances à la permanence. Les CSE s’adaptent à cette culture de l’instantanée et aux besoins des salariés. Notre rôle est de les accompagner dans cette voie.

Existe-t-il des besoins spécifiques pour les « petits CSE » ?

Les CSE de petite taille ayant un budget restreint, il faut les équiper de solutions globales pour qu’ils puissent proposer un panel d’offres de qualité et des facilités d’accès équivalents aux gros CSE. En ce sens, nos outils 100 % digitaux les aident pour leur comptabilité comme dans le catalogue de loisirs.

Par ailleurs, les petits CSE ayant un faible nombre d’heures de délégation, l’accompagnement que nous leur offrons doit être rapide et efficace.                                                            

Le gouvernement a augmenté à nouveau le plafond des traditionnels chèques cadeaux destinés aux salariés. Quels ont été les effets en 2020 sur les montants distribués ?

Cette augmentation du plafond des chèques cadeaux a eu un impact positif, notamment sur les petits CSE

Cette augmentation a eu un impact positif, notamment sur les petits CSE, pour augmenter le pouvoir d’achat de leurs salariés à cette période de fêtes. Cette année encore, l’impact est non négligeable. Il faut tout de même rappeler que contrairement à 2020, les activités de loisirs ne sont pas fermées et les CSE peuvent subventionner des activités autres que les chèques cadeaux. Pour les gros CSE, les chèques cadeaux sont décidés depuis longtemps, ils ont déjà leurs fournisseurs.

Quels sont les prochains enjeux de 2022 pour ProwebCE ?

Nous effectuons une refonte de l’application pour que les bénéficiaires puissent l’utiliser directement dans les magasins. Enfin, une de nos priorités pour 2022 est de continuer d’entretenir le contact direct avec nos clients et leurs bénéficiaires, afin de s’adapter continuellement à leurs attentes et leurs besoins.

Transférer cet article à un(e) ami(e)