Droits des salariés

Mesures sociales : les annonces de la rentrée d'Élisabeth Borne

Le | Négociation collective

« Le gouvernement mènera toutes les réformes nécessaires pour lever les différents freins au plein emploi », a déclaré la Première ministre Élisabeth Borne lors de La REF 2022, l’université d'été du Medef, le 29 août à Paris. Parmi les mesures sociales à suivre : emploi, formation, réforme des retraites et salaires.

Mesures sociales : les annonces de la rentrée d'Élisabeth Borne -
Mesures sociales : les annonces de la rentrée d'Élisabeth Borne -

L’accompagnement des chômeurs

Concernant l’accompagnement des chômeurs, « dès la rentrée parlementaire, nous présenterons aux députés un projet de loi sur l’assurance chômage. Par ailleurs, nous engagerons rapidement des discussions avec les partenaires sociaux auxquels je continuerai à faire confiance. Nous rendrons aux aides sociales leur vocation : une aide n’a de sens que si elle va de pair avec une démarche d’insertion », a annoncé la Première ministre. 

Pour ce faire, France Travail incarnera le changement. « Nous veillerons à mieux accompagner les chômeurs en faisant en sorte que tous les acteurs travaillent ensemble et en simplifiant notre organisation. France Travail incarnera ce changement », ajoute la Première ministre.

Il s’agit de répondre aux problèmes de recrutement des entreprises et parvenir au plein-emploi d’ici à la fin du quinquennat, soit un taux de chômage à 5 % contre 7,4 % actuellement.

La formation

Afin d’adapter la formation aux nouveaux emplois et aux besoins du marché du travail, les actions prévues sont les suivantes :

  • Agir dès la fin du collège en orientant mieux et en réformant les lycées professionnels ;
  • Continuer à accompagner le développement de l’apprentissage avec un objectif d’un million d’apprentis d’ici la fin du quinquennat.

« Nous veillerons à activer tous les leviers pour simplifier et favoriser le recours à la formation professionnelle, nous renforcerons l’accès à la reconversion vers les filières de demain ou qui ont le plus de besoins. Nous le ferons avec les partenaires sociaux. »

Réforme des retraites : travailler « un peu plus longtemps »

Le plein emploi c’est aussi, « la garantie de pouvoir financer nos dépenses sociales. Aussi, pour l'équilibre de notre système, il nous faudra progressivement travailler un peu plus longtemps. Nous le ferons en tenant compte :

  • des carrières longues,
  • de la pénibilité,
  • du maintien dans l’emploi des seniors. »

Ces réformes imposent « des échanges et des partages d’informations avec tous les acteurs de notre société ».

« Nous mènerons des concertations dès l’automne 2022 et nous aurons l’occasion d’en débattre au sein du Conseil national de la refondation. »

À l’issue du Conseil National de la Refondation du 8 septembre 2022, un calendrier de concertation sera programmé. Les concertations porteront sur l’assurance-chômage et les retraites, a déclaré Élisabeth Borne sur France Inter le 1er septembre 2022.

« La réforme des retraites reste un enjeu crucial parce que la France se singularise des autres pays de l’OCDE par le fait que la part de jeunes et de séniors en emploi demeure moins importante », a expliqué la Première ministre.

Pouvoir d’achat et salaires

Concernant le pouvoir d’achat,

  • « Si les entreprises réalisent des marges financières, elles doivent augmenter les salaires. Nous ferons un point en fin d’année pour voir si les entreprises n’ont pas entendu notre message. »
  • « Nous avons annoncé une revalorisation de 10 % des salaires des enseignants. Des discussions seront engagées à l’automne sur la mise en place d’une revalorisation supplémentaire. »
  • « Une revalorisation des retraites de 4 % interviendra au cours du mois de septembre, avec effet rétroactif à partir de juillet 2022. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)