Fonctionnement

Vidéo cabinet JDS Avocats : "les préoccupations actuelles des CSE concernent surtout le télétravail"

Par Agnès Redon | Le | Info-consult

A l’occasion du salon Eluceo, Emmanuel Gayat, avocat associé au cabinet JDS Avocats, explique comment il accompagne les CSE, notamment sur le sujet de la gestion du télétravail des salariés et sur leur retour au bureau lors de cette crise sanitaire.

Le cabinet JDS Avocats se donne pour mission la défense des organisations syndicales, des élus du CSE et des salariés.

Le télétravail, un sujet de préoccupation

Le cabinet JDS Avocats constate que le sujet de préoccupation actuelle des élus concerne principalement le télétravail et son organisation. Le retour au bureau pose problème à de nombreux salariés, constate Emmanuel Gayat : « Ils souhaitent, pour une grande partie d’entre eux, rester en télétravail ».

La question du télétravail constitue l’une des prérogatives du CSE. En effet, l’employeur doit consulter le CSE sur tout projet de recourir au télétravail, d’après l’article L.2312-8 du Code du Travail. Il prévoit la consultation du CSE sur les sujets liés à l’organisation, la gestion et le marché général de l’entreprise. 

« Ne pas rester seul et se former »

Pour mener à bien leur mission, Emmanuel Gayat recommande aux élus de « ne pas rester seuls », de recourir à l’expertise des avocats, des experts-comptables mais aussi des organisations syndicales. Il souligne également l’importance de la formation. En effet, la formation syndicale peut concerner de nombreux domaines relatifs au rôle du CSE, aux obligations de l’entreprise, au rôle d’une section syndicale etc. Qu’ils soient titulaires ou suppléants, les membres du CSE ont droit à cette formation pour les préparer à exercer leur mandat.

(Olivia Schmoll pour la réalisation vidéo)

Transférer cet article à un(e) ami(e)