Syndicats

Le plein emploi : l'un des premiers engagements d'Olivier Dussopt, ministre du Travail

Par Agnès Redon | Le | Représentants syndicaux

Lors de la cérémonie de passation des pouvoirs au ministère du Travail le 23 mai 2022, Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, a abordé sa lettre de mission aux côtés d’Elisabeth Borne devenue Première ministre.

Passation de pouvoir au ministère du Travail : Olivier Dussopt avec  Élisabeth Borne - © D.R.
Passation de pouvoir au ministère du Travail : Olivier Dussopt avec Élisabeth Borne - © D.R.

« La tâche est immense, je souhaite la mener avec les partenaires sociaux, dans la concertation. Mes premiers gestes, mes premières décisions, mes premiers engagements seront justement de les recevoir tous, dès cette semaine afin d'évoquer avec eux leurs projets, leurs attentes, et partager les diagnostics », déclare Olivier Dussopt, le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, lors de la cérémonie de passation des pouvoirs au ministère du Travail organisée le 23 mai 2022.

Le plein emploi, un cap « tangible »

« La perspective du plein emploi est tangible et réelle car des millions de Français ont déjà retrouvé le chemin de l’emploi au cours du premier quinquennat. C’est donc notre objectif par la formation, par l’insertion, par l’accompagnement personnalisé, par le retour à l’emploi mais aussi, avec une vision territoriale de ces enjeux », selon Selon Olivier Dussopt.

« Notre objectif est d’atteindre ce plein emploi et permettre à notre pays de connaître une véritable renaissance économique. Le travail est une valeur d'émancipation et de progrès. Je sais que les attentes de nos concitoyens sont brûlantes. »

 « Le plein emploi sera votre boussole » (Élisabeth Borne)

« Le président de la République a fixé un cap : le plein emploi », a confirmé la Première ministre Élisabeth Borne à son successeur au ministère du Travail. « Il n’a jamais été aussi proche, aussi accessible, alors je compte sur vous. Le plein emploi sera le symbole de la renaissance de notre pays que nous devons aux Français. Il est leur meilleure solution pour le pouvoir d’achat et pour la dignité de chacun. Il est la meilleure chance pour nos entreprises qui cherchent à recruter. » 

« Le plein emploi sera votre boussole. Vous pourrez compter sur mon soutien indéfectible depuis Matignon. »

L’ancienne ministre du Travail a rappelé son bilan, notamment en matière de lutte contre le chômage. « On ne réussit pas seul à l’Hôtel du Châtelet. On réussit avec les chefs d’entreprises de toutes tailles. On réussit avec les partenaires sociaux. Cette réforme des retraites sera celle de la nouvelle méthode voulue par le président de la République. Les principes ont été posés, maintenant nous devrons concerter et co-construire. Il faudra de l'écoute et de la volonté. »

La « nécessaire » réforme des retraites

Concernant la réforme des retraites inachevée lors du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, le ministre du Travail a rappelé son importance.

« Elle est nécessaire pour garantir la pérennité et la force de notre modèle social, celui d’une retraite par répartition. Modèle assez singulier, mais modèle qui est l’âme même de notre modèle républicain autour du partage, de la fraternité, de l’entraide et de la solidarité entre les générations. »

Transférer cet article à un(e) ami(e)