Dialogue social

Intersyndicale : appel à la mobilisation contre la réforme des retraites le 31 janvier 2023

Par Agnès Redon | Le | Syndicats

« Nous sommes unis et déterminés à faire retirer ce projet de réforme des retraites. Nous appelons à une nouvelle journée de grève et de manifestations interprofessionnelles le 31 janvier », annonce l’intersyndicale (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires, FSU) le 19 janvier 2023, à l’issue de la première journée de manifestations.

Appel de l’intersyndicale à la mobilisation contre la réforme des retraites le 31/01/2023 - © DR.
Appel de l’intersyndicale à la mobilisation contre la réforme des retraites le 31/01/2023 - © DR.

Le communiqué post-manifestations, publié le 19 janvier par l’intersyndicale, dénonce une réforme « inacceptable et qui va à l’encontre des intérêts de la population ».

« Celle-ci ne s’y trompe pas : même avant d'être dans la rue, plus de 600.000 personnes avaient déjà signé la pétition intersyndicale », poursuit-elle.

« Les travailleuses et les travailleurs aspirent à partir à la retraite en bonne santé et avec un niveau de retraite qui permette de vivre dignement », évoque-t-elle.

« Le message est très clair : le gouvernement doit renoncer à la fois à l'âge de départ à la retraite à 64 ans et à l’accélération de l’augmentation de la durée de cotisation. D’autres solutions existent mais elles ont été malheureusement balayées d’un revers de la main. »

L’intersyndicale invite la population à « signer massivement » la pétition et « appelle à multiplier les actions et initiatives partout sur le territoire dans les entreprises et services publics, y compris par la grève ». Notamment autour du 23 janvier, correspondant au jour de la présentation du projet de loi au Conseil des ministres.

Les chiffres de la première mobilisation du 19 janvier 2023

Le jeudi 19 janvier 2023, le ministère de l’Intérieur a dénombré 1,12 million de manifestants en France, contre « plus de 2 millions » selon la CGT.

Selon le décompte du ministère de la Transformation et de la Fonction publiques, la grève contre le projet de réforme des retraites a été suivie à 29,5 % dans la fonction publique d’Etat contre 33 % lors de la grève du 5 décembre 2019, correspondant à la première journée de mobilisation contre le premier projet de réforme des retraites d’Emmanuel Macron.

Dans la fonction publique territoriale, le taux de grévistes s’est élevé à 14,4 % (contre 13,8 % en 2019), et 19,6 % dans la fonction publique hospitalière (contre 20 % en 2019).

A l’Education nationale, le taux d’enseignants grévistes s'établissait de 42,35 % dans le primaire et de 34,66 % dans le secondaire.

Sur BFM TV le 19 janvier au soir, Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, a admis « une mobilisation importante ».

 « C’est indéniableNous savions que la mobilisation serait importante parce que la retraite est un sujet particulier, qui renvoie à une certaine forme d’intimité. »

Néanmoins, le gouvernement a maintenu son projet de réforme des retraites présenté en Conseil des ministres du jour.

Transférer cet article à un(e) ami(e)